L’ÉCOSYSTÈME

L’une des plus riches biodiversités dans le monde.

ll y a entre 3 et 13 millions d’années, le glissement des plaques tectoniques a formé l’isthme de Panama, bouchant le gigantesque couloir d’échange qui existait entre l’Océan Atlantique et l’Océan Pacific. La zone Caraïbe venait de naître, et son isolement géographique permit peu à peu le développement d’un très grand nombre d’espèces endémiques. Aujourd’hui, elle compte parmi l’une des plus riches biodiversités dans le monde.

L’écosystème côtier de Martinique 

Il est composé de 3 univers qui interagissent entre eux.
La mangrove et les herbiers ont besoin du récif pour les protéger contre les vagues du large.
Le récif a besoin de la mangrove et de l’herbier pour filtrer les particules qui arrivent de la terre. (Besoin d’eau claire).
L’herbier fait tampon entre le récif et la mangrove.
.
La mangrove
plutôt présente dans les zone abritées avec un fond peu profond sur environ 6% du territoire Martiniquais (essentiellement dans la baie de FdF et dans le sud). Composée d’arbres pouvant pousser dans une eau salée la mangrove est une nurserie pour toutes les espèces de poissons, et joue un rôle de filtre qui protège le récif corallien des pollutions arrivant du rivage. Elle a donc un caractère vital pour la faune locale, et il faut la protéger et la respecter.
.
Les herbiers marins
Les herbiers aident au développement de plus de 60 espèces de poissons. Mais ils abritent aussi les oursins blancs qui sont herbivore ou encore les hippocampes, les étoiles de mer et les holothuries. C’est aussi là que viennent se nourrir les tortues marines.
.
La barrière de corail
Elle est composée de coraux, de gorgones et d’éponges. On la trouve essentiellement tout le long de la façade atlantique (est et sud-est), exposée aux Alizés et aux assauts des vagues contre lesquelles elle protège les côtes. Les fonds peu profonds s’étendant vers le large bénéficient d’une eau claire, lumineuse et riche en oxygène, conditions indispensables au développement du récif. La croissance du corail est de 2 mm par an. Il a fallu 10 000 ans pour que se construise la barrière face à Ste-Luce.

LES 21 PLUS BELLES PLONGÉES DE LA CÔTE CARAÏBE